Tango Queer et Open-Role

Le tango argentin est une danse bien moins affectée que la télé et le cinéma parfois nous font croire. C’est une danse dans laquelle il y a une immense connexion et communication entre les deux qui dansent, dont la plupart reste invisible pour le reste du monde. Pour quelques personnes, il y a une grande joie de danser au delà des rôles des genres imposés. Ça veut dire qu’il y a des femmes qui aiment guider, des hommes qui aiment suivre, des hommes et femmes qui aiment danser avec des personnes du même genre dans un ou les deux rôles, et aussi des personnes qui ne se définissent ni comme homme ni comme femme, mais qui veulent danser le tango avec d’autres personnes. Dans le tango open-role (ou double rôle) les participant.e.s cherchent peut-être de s’exercer dans le rôle que l’on ne danserait pas selon le cadre de genre, ou simplement d’expérimenter les sensations que cet autre rôle peut leur apporter. Dans le tango queer, souvent les danseurs ou danseuses recherchent un espace à l’abri des préjugés sexistes, par rapport aux expressions de genre ou à l’orientation sexuelle. Le tango queer offre un espace libre de discriminations, privilégié pour le public queer (personnes gays, lesbiennes, trans, bi, queer, gender fluid, et plus), ce qui offre le cadre propice pour danser avec des partenaires du/des genre(s) auquel(s) ils sont attiré.e.s (mais pas que!). De toute façon, les deux mouvements de tango queer et tango double rôle sont amis: les adhérents d’une scène font souvent aussi partie des événements de l’autre. Aucunes de ces définitions sont ni officielles ni définitives. Du coup c’est jamais une mauvaise idée de simplement danser la danse dont on a envie au lieu de trop se prendre la tête avec des définitions.

Notre philosophie

L’objectif de notre initiative est de rassembler des personnes qui veulent danser le Tango Argentin en s’affranchissant du cadre traditionnel “homme qui guide – femme qui suit” – surtout à Genève, mais aussi en collaboration avec nos complices et amis dans la Suisse Romande et ailleurs. Nous croyons que pour danser le tango il ne faut que deux personnes, peu importe leur genres, qui dansent ensemble: l’une guide, l’autre suit. On veut créer des espaces pour danser, mais pas uniquement, dans des schémas non traditionnels. Par exemple: – Un couple d’hommes. – Un couple de femmes. – Un couple homme-femme où la femme guide et l’homme suit. Comme vous voyez, il y a plein de possibilités. Dans nos espaces il n’y aura pas une notion de “rôle d’homme” ou “rôle de femme”, mais on parlera plutôt de “leader et follower” ou “celui qui guide, celui qui suit”. Tout le monde peut inviter quelqu’un d’autre. On n’est pas obligé de connaître les deux rôles. Mais on peut les apprendre. Notre but est d’organiser des pratiques/cours/milongas selon ces principes. Nos activités sont ouvertes à tout le monde. On a une seule règle très importante: Le respect des autres personnes, de leur genre et leur orientation sexuelle. Dans le cadre de nos activités, nous encourageons chaque participant à passer du mode “consommateur” au mode “partageur de savoir”. Nous proposons d’être communautaire en esprit et approches, et d’utiliser la pleine conscience et l’écoute de l’un vers la danse de l’autre pour progresser. Nous souhaitons établir un espace où chaque rencontre de danse sera surtout estimée par le degré de connexion, l’adaptabilité et l’accueil qu’on a réussi à offrir à l’autre – indépendamment de son genre et son orientation, ainsi que des niveaux techniques des deux partenaires. Alors, les débutants dans un ou même les deux rôles sont chaleureusement bienvenues. Il nous reste à dire que nous ne pouvons ni voulons pas remplacer les profs de tango qui enseignent professionnellement à Genève. Nous maintenons des très bonnes relations avec tous les profs à Genève et alentours et donnons volontiers un aperçu des possibilités d’apprendre de zéro avec des profs de plus d’expérience.

Sur ce… à bientôt, et dansons ensemble! =)

Header image adapted from a photo by Flickr user Ragtimer1, www.flickr.com/photos/25419948@N07/3287721207 (CC BY-NC 2.0)